Comment vivre avec une addiction ?

Dans la plupart des cas, les addictions au jeu sont souvent favorisées par le laisser-aller des parents envers leur progéniture ou encore la négligence même des joueurs. On ne peut pas toujours penser que ce sont des pathologies puisque ces cas sont bien rares bien qu’ils soient réels. Le problème qui se pose alors est de savoir comment le joueur doit-il se comporter afin de canaliser sa dépendance au jeu ? La réponse à cette question semble être importante d’autant plus que les jeux tendant à devenir une réelle menace sur la vie quotidienne du joueur.

Mener une guerre sans merci contre les jeux

Il est alors question de se fixer une certaine réglementation en ce qui concerne le temps consacré à la pratique du jeu. En tout cas, l’utilisation des jeux doit être appropriée à la durée et au type de jeux.

Choisir des moments de communion

Il est difficile de penser à une reconversion si l’on ne prévoit nullement un petit temps de partage avec son eballoons-874841_960_720ntourage. A titre d’illustration, le joueur s’engage à faire part de son obsession à ses amis ou membres de sa famille. Cette opération permettra de déceler le point d’ancrage de la dépendance.

Etablir une liste des interdits

En effet, l’interdiction se présente comme un stimulateur de dérogation dont un joueur conscient peut bien se servir pour réussir à sortir du carcan de l’addiction. Par exemple, le joueur lui-même peut choisir de ne jouer que les weekends ou encore rien que chez ses copains.

S’initier à la pratique d’autres jeux détestés

Ce conseil est bien pratique si tant est que le seul objectif du joueur est de se libérer du jeu dont il est accroc. Il pourra alors commencer à se désintéresser de son univers pour s’ouvrir à d’autres fantasmes.

En un mot, toutes ces actions participent clairement à la pratique raisonnée des jeux.